AAFL, 65 rue des Cités, 93300 Aubervilliers lll T.01.48.11.02.30 lll contacts
 
Revues & livres : Théo-Prat'

n°12 : technologie
n°11 : vers une culture carrément poétique en maternelle 
n°10 : lecture de paysages au cycle 3
n°9 : une recherche documentaire aux cycles 1 et 2
n°8 : langue des signes, voix de la lecture

commentaires

1 commentaire

De
Philippe Meirieu
Je vous suis reconnaissant de m'avoir envoyé le n°12 de Théo-Prat' ! Superbe travail avec une belle dynamique des apprentissages. "L'aventure intellectuelle" est remarquable !

technologie

n°12 : technologie

Auteur : collectif
Format : 62 pages - 21,3 x 26
Édition : AFL
Parution : édition 2008
Prix :16€

 

- si nécessaire, télécharger un bon de commande

A la rentrée, les élèves de l'école Édouard Vaillant à Marseille découvrent leur école en chantier : des ouvriers cassent le sol et les murs pour faire un grand dortoir relié aux bâtiments scolaires par un couloir ; des classes disparaissent et le logement de la concierge est englouti sous la future chambrée. Sols éventrés d’où s’échappent des tuyaux, fracas et surgissement d’un autre monde : celui des ouvriers du bâtiment. Aussitôt, l’aventure s'intègre dans le projet d’école.
Latelier bibliothèque se donne l’objectif d’observer les livres disponibles sur les ouvriers du bâtiment et leur univers. L’un d’eux, Bricopolis (Vincent KohLer, Éd. Quiquandquoi, 2003), est choisi pour participer au Prix du Livre Jeunesse de Marseille.
Tous ces robinets, dans une école si branchée sur la littérature, forcément, ça a fait penser à Claude Ponti et ses schémas sur la plomberie (Blaise et le robinet, Le Chien invisible à L'école des loisirs). De ce parallèle naît une étude du premier album et la conception fantaisiste d’une salle de bains à partir du second. Alors, les carreaux fleurissent sur les murs des couloirs de l'école, sous les mains des enfants devenus magiciens faïenciers.
Pas en reste, latelier Journal relaie l’agitation générale puisque, un peu par­tout, on lit, on pose le carrelage, on sculpte les bouts de tuyaux, les fragments de plomberie, on met en scène le lien entre les images des livres et celles qui se déroulent dans une aile de l’école.
Peu à peu le projet « technologie » mûrit, transformant les enfants en acteurs. Qu'ils se heurtent à des contraintes... pour tenter de les résoudre ! Dans la cour, de vieilles cabanes finissent leur vie, ouvertes à tous les vents, plus très étanches et délaissées par les jeux. Pourquoi ne pas les transformer en abris sûrs afin d’entreposer des objets (vélos) et des outils (jardinage) ? D’abord les fermer, faire des portes et des fenêtres, ensuite, les étanchéifier, consolider leur toit.
Plusieurs ateliers sont mis en place autour de ce projet de construction : ♦ technologie (solidifier une maison) / ♦ arts plastiques (décoration des murs, sculptures avec des vis et des boulons, des fils de fer et des tuyaux) /♦ multimédia (reportages sur tous les ateliers) / cour (net­toyer les abords de la maison, planter des fleurs) / bibliothèque (observatoire sur les livres du chantier, de la construction des maisons) / écriture (articles pour le journal autour du thème « s’abriter »).
C’est cette entreprise qui va être retracée ici sous divers angles : les projets à l’école / l'éducation à la technologie à l’école / le développement des apprentissages à l’école / les relations entre les familles et l’école / l’insertion de l’école dans la société.
Parallèlement, un atelier « voiture » a surgi de cette « technojolie attitude ».
Cest donc une histoire de pédagogie qui va occuper ces pages...


technologie p17technologie p45

accueil lll contacts lll mentions légales lll plan du site